Chaque jour qui commence est une page blanche, une page limpide et viergeexemptée de tout artifice.....du livre de notre vie.....Le syndrome de la page blanche, où rien ne se passe... cette angoisse de ne plus pouvoir ne plus savoir, nous incommode.... tel le poète ou l'écrivain.... Jules Renard appelait ça : "La lutte quotidienne" "ton esprit fait le mort,........" Dans ces jours d'inconfort, d'errance..... Je m'évade, j'ouvre une porte, ou un livre.... et je m'évade.... Ma page blanche...